L'évolution du prix des carburants n'est pas lisse !

Si l'on peut dégager une tendance sur le prix des carburants en cette année 2019, c'est justement qu'il n'y a aucune tendance nette ! Les mois d'été, avec les trafics chargés des routes des vacances, n'auront pas fait exception par rapport aux mois précédents et les tarifs à la pompe auront continué à évoluer sans logique précise ni rapport entre chaque type de carburant. En cause, avant tout, une situation géopolitique quelque peu chaotique depuis le début d'année, se répercutant sur le prix du brut.

Ceci dit, les prix ont globalement baissé si l'on se base sur le pic atteint au mois de mai, qui était similaire à celui de l'automne 2018 ayant lancé la crise des gilets jaunes. Mais les variations ne sont pas qu'à la baisse, et le gazole en a fait les frais en ce mois d'août, avec une augmentation de 0,4 centime, ce qui le ramène à 1,41 euro le litre en moyenne. On est toutefois loin des prix vus depuis le début d'année ou en fin d'année dernière.

Du côté du sans plomb, et en particulier du SP95-E10, on note le chemin inverse avec une descente à 1,47 euro le litre, tandis que le SP95 est, lui, à 1,49 euro (- 0,1 centime). Ces chiffres sont donnés dans la période entre le 16 et le 23 août 2019, et il semble acquis que les tendances seront similaires lors de la dernière semaine du mois, avant de possibles évolutions à la rentrée.

La Direction Générale de l'Énergie et du Climat (DGEC), qui est en charge des relevés, a également noté une baisse du SP98, qui reste toutefois le carburant le plus cher à 1,56 euro le litre, et une augmentation du GPL à 0,87 euro le litre. Du côté de l'E85, on est toujours largement en dessous des autres tarifs avec un litre à 0,65 euro sur l'ensemble des réseaux de distribution.

'