Entre 15'000 et 25'000 personnes ont défilé pour réclamer une révolution des transports.

Depuis qu'il a ouvert ses portes au public le 12 septembre, le Salon de Francfort 2019 vit des jours difficiles. Et une nouvelle fois, ce dimanche 15 septembre, l'événement a été montré du doigt : des manifestants ont tenté de bloquer et de perturber le salon allemand, afin de dénoncer la pollution qu'engendre l'industrie automobile. On estime qu'entre 15'000 et 25'000 manifestants ont défilé à pied et à vélo dans la ville allemande. Ces manifestants viennent de différentes villes. Ils ont rallié Francfort à vélo en empruntant deux tronçons d'autoroute fermées pour l'occasion. 

"Le salon de l’automobile représente le siècle passé. Nous voulons que l’avenir appartienne aux bus, aux trains et aux vélos — on n’en veut plus de ces gros SUV et voitures qui consomment beaucoup !" a expliqué à Christoph Bautz, directeur du groupe Campact, qui a co-organisé la manifestation à l'AFP.

Plusieurs groupes ont manifesté afin d'attirer l'attention des dirigeants sur l'urgence climatique. Il faut dire que depuis l'éclatement de l'affaire dieselgate, le mouvement anti-voiture ne cesse de prendre de l'ampleur, que ce soit en Allemagne ou ailleurs : "L’industrie automobile est sous pression, elle n’a plus le soutien de la société comme il y a quelques années, car elle a raté des évolutions", a déclaré Tina Velo, porte-parole du collectif 'Sand im Getriebe'.

 

Jeudi dernier, lors de la visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, des manifestants ont pu accéder aux stands de BMW et de Volkswagen. Ils ont déroulé des pancartes sur lesquelles étaient inscrits "Tueuses du climat". Pour certains manifestants, il faudrait carrément arrêter l'automobile : "Il faut abandonner la voiture, on veut des villes sans voitures.", a ajouté Tina Velo.

La semaine dernière, Greenpeace a pointé du doigt les SUV. Selon l'ONG, ces voitures sont responsables de la hausse des émissions polluantes liées au secteur automobile. Les SUV sont plus lourds et moins aérodynamiques, ils rejettent plus de particules polluantes que d'autres véhicules.

 
'

Source: Le Monde