Et comme il en a deux, il peut doubler ce que ça lui coûte !

L'homme d'affaite Manny Koshbin détient 0,44 % de toutes les Bugatti Veyron qui ont été produites. Comprenez par là que celui qui a fait fortune dans l'immobilier compte pas moins de deux W16 dans son garage, sur les 450 exemplaires de Veyron sortis des ateliers de Molsheim. Et ne croyez pas qu'elles y restent sans bouger : il les conduit assez régulièrement, sans se soucier du kilométrage qui augmente au compteur et de la dépréciation de valeur qui pourrait en découler. Manny Koshbin aime aussi les McLaren SLR, il en possède cinq. Mais aujourd'hui, c'est bien ses Veyron qui nous intéressent.

On comprend évidemment qu'une voiture dont le prix a 7 chiffres coûte très cher à rouler. Mais justement, combien faut-il débourser pour pouvoir rouler en Veyron et la conserver en parfait état ? Manny explique dans une récente vidéo que Bugatti recommande de changer les fluides chaque année. Ce qui vous coûtera déjà pas moins de 25'000 $, l'équivalent actuel d'environ 22'500 €, vu la charge de travail que cela représente dans une telle voiture. 

En effet, la Bugatti Veyron possède pas moins de 16 vis de vidange, ce qui est le double par exemple d'une autre supercar du groupe Volkswagen, la Lamborghini Huracan. Et autant vous dire que toutes ne sont pas forcément très accessibles pour les mécaniciens, lesquels doivent apparemment enlever les roues arrière, les freins, entre autres.

Pour ce qui est des roues, Bugatti conseille de changer les pneus une fois tous les deux ans, sachant qu'un set de pneus pour la Veyron est facturé 38'000 $, environ 34'300 €. Quant aux roues, elles-même, elle doivent être changées tous les 16'000 km pour un prix de 50'000 $. Soit 45'100 € environ. En faisant un rapide calcul, on atteint donc les 100'000 $ d'entretien assez rapidement, 90'000 € environ au cours actuel, et assez régulièrement. 

Manny Koshbin a deux Veyron, on l'a dit, donc il faut tout multiplier par deux ! Et il y a également une Chiron Hermès qui devrait prochainement rejoindre son garage. Et la bonne nouvelle, c'est que les roues pour sa nouvelle hypercar sont bien moins chères à changer. Il pense également à revendre sa Mansory Veyron, sans doute pour faire un peu de place dans le garage et se racheter quelque chose d'au moins aussi extravagant ! Il parle notamment d'une Mercedes-AMG One, une McLaren Speedtail, une Ford GT, une Porsche 935 ou une Koenigsegg Jesko. Pas mal comme liste de courses ! 

Pour rappel, il y a environ un an, les prix d'entretien de la Veyron avaient déjà été révélés sur les internets. On parlait alors notamment de 6400 $ (5774 €) pour changer les turbos, 9000 $ (8120 €) en main-d'oeuvre pour en remplacer une paire. L'échangeur d'air coûterait 9000 $ (8120 €), il y en a deux, et la main d'oeuvre pour chacun d'eux serait de 2000 $ (1800 €). Les ajusteurs d'arbre à came ne coûterait que 800 $ (721 €) pièce, mais il faut encore débourser 21'000 $ (19'000 €) en main d'oeuvre pour les remplacer, puisqu'il faut démonter une partie du moteur. Et le plus cher ? Le réservoir de carburant : 20'000 $ la pièce (18'000 €), et 22'000 $ (20'000 €) de main d'oeuvre...