Ferrari à Tesla. L'industrie automobile se prépare donc à une conversion pour aider les malades et les médecins à lutter contre le coronavirus

La lutte contre le Coronavirus est une guerre contre le temps, pour contenir la pandémie, sauver les gens et ne pas compromettre irrémédiablement l'économie mondiale. La bataille la plus difficile que nous connaissons se joue dans les hôpitaux avec un problème récurrent : la rareté des respirateurs et des équipements de protection pour les médecins. Et en premier lieu, les masques de protection.

On parle donc beaucoup de la reconversion de certaines industries pour la production d'urgence de ces équipements et un peu partout dans le monde, les constructeurs automobiles viennent à la rescousse. Ce qui peut sembler étrange compte tenu de l'éloignement entre une voiture et du matériel médical, quel qu'il soit. Mais on va vous expliquer pourquoi en réalité les constructeurs automobiles peuvent être essentiels dans cette course contre la montre.

Savoir-faire à exploiter

Le cœur du problème réside dans l'immense savoir-faire de l'industrie automobile, en termes de connaissances, de compétences, de recherche et d'expérimentation sur tout ce qui touche à la mécanique, la chimie, la physique et l'électronique des véhicules, ainsi qu'à la physiologie et à l'ergonomie du corps humain. Sans oublier les procédés qui permettent d'industrialiser, en minimisant les coûts et le temps, l'assemblage de produits et de composants plus ou moins complexes.

Galerie: Les technologies de l'automobiles utiles contre le Coronavirus

De même, de nombreux fournisseurs de pièces et de composants automobiles, les fameux équipementiers, ont de l'expérience et des capacités de production pour différents produits. En pleine urgence face au coronavirus, ces produits pourraient se transformer relativement facilement et se concentrer sur ce dont les patients, les médecins et les infirmières ont le plus besoin actuellement : des respirateurs et ventilateurs pulmonaires, des masques, des combinaisons de protection, des gants et des gels désinfectants.

De la climatisation au respirateur artificiel

Les grands centres de recherche et de développement des constructeurs automobiles participent à la conception ou à la co-conception de systèmes de ventilation, de chauffage, de climatisation et de filtrage de l'habitacle, sous l'acronyme HVAC (Heating, Ventilation and Air Conditioning).

La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

Ces systèmes sont désormais très sophistiqués, comme le montre par exemple le système de filtration de l'air HEPA sur les Tesla Model S et Model X, et peuvent constituer le point de départ de la conversion de la production à l'urgence sanitaire. Selon Tesla, les filtres HEPA avec le fameux mode de défense des armes biologiques gardent "99,97% des particules, des gaz polluants, des bactéries, des virus, du pollen et des spores de moisissure hors du cockpit".

Les fournisseurs et l'électronique sont également essentiels

Les fournisseurs de composants automobiles peuvent jouer un rôle tout aussi important. Il s'agit de multinationales comme Bosch, Continental, Denso, Valeo, Continental, Johnson Controls, mais aussi Faurecia, Panasonic, Sumitomo, Marelli et BorgWarner, pour ne citer que les plus importantes.

La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

L'expérience de ces équipementiers dans les domaines de la mécanique de précision, de l'électronique, de la mécatronique, de la pneumatique et des systèmes de ventilation et de filtration de l'air pourrait être détournée vers la production de systèmes de ventilation pulmonaire forcée, ceux-là mêmes qui font aujourd'hui défaut dans le monde entier. À condition que les fermetures d'usines imposées par les mesures nécessaires pour contenir la propagation du virus ne ralentissent pas également cette conversion.

L'exemple de la Chine

Une telle reconversion de l'industrie automobile, qui est actuellement au point mort presque partout dans le monde pour assurer la santé des travailleurs et l'effondrement des ventes, est souhaitable et possible dans un délai relativement court.

La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

C'est ce qu'a démontré le constructeur chinois BYD, qui est devenu en moins de deux semaines le plus grand producteur mondial de masques (7,6 millions d'unités par jour à pleine capacité des 200 chaînes de production) et qui produit également 300'000 bouteilles de désinfectant par jour. Le sixième constructeur automobile chinois GAC Group et SAIC-GM-Wuling, qui produisent ensemble 3 millions de masques par jour, ont suivi la même voie de conversion.

Les premiers constructeurs automobiles à proposer la conversion

Outre l'exemple chinois, plusieurs grands fabricants proposent déjà leur disponibilité pour produire des ventilateurs pulmonaires et d'autres dispositifs médicaux dont la pénurie est et sera de plus en plus importante dans les hôpitaux.

La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus
La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

Ford et General Motors commencent à proposer ce produit depuis les États-Unis, tous deux confrontés à la fermeture de leurs usines en Amérique du Nord et prêts à produire des respirateurs et des ventilateurs pulmonaires pour alimenter les hôpitaux américains. En bref, des voitures aux appareils médicaux, Ford et GM passent des accords avec le gouvernement de Washington pour apporter leur contribution à la lutte contre le coronavirus. En particulier, General Motors travaille avec Ventec Life Systems pour que le fabricant américain d'appareils de sauvetage puisse profiter de la logistique et de l'expertise des constructeurs automobiles et assembler au moins 200'000 respirateurs en peu de temps.

Elon Musk est disponible avec Tesla et SpaceX

Elon Musk est également de la partie. Dans un de ses Tweets, il se dit prêt à produire des ventilateurs pulmonaires dans les usines Tesla en cas de pénurie dans les hôpitaux. C'était avant d'annoncer la fermeture des usines de Fremont et de New York, également en conformité avec les restrictions imposées en Californie sur la circulation des personnes, des mesures de confinement comme on peut les vivre en France ou en Italie.

La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus
La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

Le numéro un et fondateur de la société américaine de voitures électriques écrit également que tout cela est possible, mais pas du jour au lendemain :

"Tesla fabrique des voitures équipées de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) sophistiqués. SpaceX construit des vaisseaux spatiaux avec des systèmes de survie. Les ventilateurs pulmonaires ne sont pas difficiles à fabriquer, mais ils ne peuvent pas être produits immédiatement.

Ça bouge aussi en Italie

Du côté de l'Italie, le pays le plus touché par cette pandémie de Coronavirus dans le monde, ce sont FCA, Ferrari et Marelli qui sont en contact avec le plus grand fabricant italien de ventilateurs pulmonaires. C'est la société Siare Engineering de Crespellano-Valsamoggia (BO) qui pourrait recevoir l'aide des trois entreprises automobiles, simplement pour produire des pièces pour ses ventilateurs, indiquer des fournisseurs spécialisés ou même les assembler directement.

Usines FCA, Lamborghini et Ferrari
La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

Selon Automotive News, la première entreprise prête à lancer la production de cet équipement électromédical, ou du moins de certains composants électroniques, serait Ferrari à Maranello (MO), qui est située à courte distance des usines de Siare, mais il n'y a toujours pas de communication officielle.

Un effort demandé par les gouvernements

Le premier pays européen à demander à son industrie automobile une conversion rapide pour lutter contre le coronavirus est le Royaume-Uni. En fait, le Premier ministre Boris Johnson a demandé à tous les grands fabricants du Royaume-Uni de commencer à produire des équipements médicaux et des respirateurs artificiels.

Boris Johnson

Jaguar Land Rover, Ford, Bentley, Honda, Rolls-Royce et Vauxhall ont déjà déclaré qu'ils étaient prêts à faire leur part, y compris Toyota qui ne semble pas avoir été contacté directement par le gouvernement britannique. Parmi les plus de 60 entreprises auxquelles Johnson a demandé, on trouve également McLaren et Nissan, qui se sont associées à la société aérospatiale Meggitt pour produire des ventilateurs pulmonaires.

La voiture et les technologies utiles contre le Coronavirus

La même demande a été faite en Allemagne par le gouvernement à tous les constructeurs automobiles sur le territoire allemand pour qu'ils produisent des ventilateurs et des masques, bien que le ministre des affaires économiques, par l'intermédiaire d'un de ses porte-parole, déclare que "c'est une décision des entreprises qui doivent individuellement faire un choix".

Aide des imprimantes 3D

Pour apporter leur contribution dans cette phase de l'urgence sanitaire du Covid-19, certains fabricants ont également proposé de mettre à disposition leurs imprimantes 3D. Notamment l'ensemble du groupe Volkswagen, de Porsche et de BMW.

Porsche sédile 3D

Plus précisément, le groupe Volkswagen a déjà annoncé qu'il avait créé son propre groupe de travail pour savoir comment utiliser les 125 imprimantes 3D pour produire des pièces de ventilateurs pulmonaires et d'autres appareils électromédicaux. Un porte-parole du groupe Volkswagen, cité par Automotive News, affirme que certains prototypes de composants ont déjà été imprimés, même dans des systèmes Skoda, ajoutant : "Les dispositifs médicaux sont un nouveau domaine pour nous, mais dès que nous aurons compris quelles sont les exigences et que nous disposerons des schémas de conception, nous pourrons commencer".

La reconversion des constructeurs automobiles

Qui ? Où ? Comment ?
Bentley Royaume-Uni Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs
BMW Allemagne Évalue la production de composants imprimés en 3D pour les ventilateurs
BYD Chine Produit déjà des masques et du désinfectant
GAC Group Chine Produit déjà des masques
FCA Italie Évalue la production de composants imprimés en 3D pour les ventilateurs
Ferrari Italie Évalue la production de ventilateurs ou de composants dédiés
Ford Royaume-Uni Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs
Ford USA Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs
General Motors USA Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs. Partenariat avec Ventec Life Systems
Honda Royaume-Uni Disposé à produire des ventilateurs
Jaguar Land Rover Royaume-Uni Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs
McLaren Royaume-Uni En partenariat avec Nissan et Meggitt pour produire des ventilateurs
Nissan Royaume-Uni En partenariat avec McLaren et Meggitt pour produire des ventilateurs
Rolls-Royce Royaume-Uni Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs
Skoda République Tchèque Premiers prototypes de composants en impression 3D pour les ventilateurs
Tesla USA Disposé à produire des ventilateurs
Vauxhall Royaume-Uni Disposé à produire des ventilateurs
Volkswagen Group Allemagne + autres pays Premiers prototypes de composants en impression 3D pour les ventilateurs

La reconversion des équipementiers automobiles

Chi Dove Quando
Marelli Italie Disposé à produire des dispositifs médicaux ou des ventilateurs

Trump appelle à des mesures de guerre froide

Le même Donald Trump que nous avons mentionné au début de l'article est aussi celui qui, le 18 mars 2020, a demandé lors d'une réunion à la Maison Blanche la mise en œuvre du "Defense Production Act". Il s'agit d'une loi fédérale en vigueur depuis 1950 qui permet au président américain de réquisitionner des usines entières, d'imposer de nouvelles taxes et, entre autres, d'ordonner la production de certains biens et instruments pour la défense nationale.

Donald Trump

Une norme née avec la guerre de Corée et la "guerre froide", et qui semble adaptée pour contrer la propagation du Coronavirus. Si c'est le cas, attendons de voir l'industrie automobile américaine transformée en usines de respirateurs et de masques, tout comme il y a 70 ou 80 ans, elle s'était convertie à la production d'avions, de chars et d'armes pour transformer Détroit à l'époque en ce que l'on appelle "l'arsenal de la démocratie".