Après la version Sportback, Audi dévoile le deuxième membre de la famille A3 avec cette version berline.

À l'heure où l'actualité automobile est en berne, la moindre information est une petite bénédiction. C'est aujourd'hui Audi qui fait la une en présentant la version berline de sa nouvelle A3. La nouvelle A3, nous l'avons découverte à l'occasion d'un Salon de Genève qui ne s'est pas tenu et, comme nous nous en doutions, l'Audi A3 Berline s'inscrit dans la continuité de la version Sportback.

En termes de dimensions, la nouvelle Audi A3 mesure quatre centimètres de plus que l'ancienne et culmine ainsi 4,50 mètres de long, soit 16 centimètres de plus par rapport à la nouvelle A3 Sportback. La largeur augmente également de deux centimètres pour atteindre 1,82 mètre. Le volume du coffre est annoncé à 425 litres contre 380 pour la version Sportback.

Audi A3 Limousine (2020)
Audi A3 Limousine (2020)

L'Audi A3 Berline est basée sur la plateforme MQB-A0 Evo, à savoir celle qui équipe notamment les nouvelles Volkswagen GolfSeat Leon et autres Škoda Octavia. Nous vous laisserons vous faire votre propre avis sur le design extérieur, mais il ne devrait en aucun cas faire changer d'avis ceux étant déjà fan de la marque.

L'intérieur en revanche est un peu plus singulier, plus complexe même, avec des formes particulières qui lui donneraient presque un petit côté futuriste, un peu à la manière des Lamborghini actuelles. L'habitacle est clairement pensé pour le conducteur avec toutes les commandes qui sont orientées vers lui. L'écran tactile de 10,1 pouces est désormais intégré directement au sein de la console centrale, tandis que les buses d'aération ont été intégrées bien plus haut qu'auparavant, au même niveau que le système d'instrumentation digitale.

Audi A3 Limousine (2020)
Audi A3 Limousine (2020)

En termes de motorisations, au lancement de la voiture, il y aura trois blocs disponibles. Il faudra composer dans un premier temps avec deux essence quatre cylindres 1,5 litre TFSI de 150 chevaux, l'un avec une boîte de vitesses manuelle, l'autre avec une boîte S tronic à sept rapports et un système de micro-hybridation. Du côté des diesel, c'est là aussi une version de 150 chevaux qui sera disponible au lancement, avec un quatre cylindres 2,0 litres TDI et une boîte S tronic à sept rapports.

Les moteurs sont indexés à une boîte manuelle à six rapports ou à une boîte de vitesses robotisée S tronic à sept rapports. Plus tard, Audi précise que certaines des motorisations pourront être associées au système quattro. Une version hybride rechargeable, déclinée sous deux niveaux de puissance, sera aussi proposée ultérieurement. Audi assure également avoir retravaillé en profondeur le système d'amortissement pour allier au mieux confort et dynamisme.

Audi oblige, la voiture fait le plein d'aides à la conduite avec le maintien et le centrage dans la voie, la conduite automatisée dans les embouteillages, les détecteurs d'angles morts, le régulateur de vitesse adaptatif ou encore le freinage automatique d'urgence. Tout ça pour atteindre une capacité d'autonomie de niveau 2, soit le maximum autorisé aujourd'hui par le législateur pour une voiture de série.

Les commandes ouvriront d'ici la fin du mois d'avril et il faudra débourser, au minimum, 29'750 euros pour s'offrir cette nouvelle Audi A3 Berline avec le bloc essence de 150 chevaux. La version 30 TFSI avec le petit trois cylindres de 110 chevaux, qui arrivera peu de temps après, permettra d'abaisser la facture d'entrée sous la barre des 29'000 euros. Plus tard, Audi présentera également la S3 Berline, une version sportive équipée d'un quatre cylindres 2,0 litres TFSI de 310 chevaux, tandis que la RS 3 Berline devrait arriver quant à elle un peu plus tard. Et, bonne nouvelle, toujours avec son cinq cylindres 2,5 litres TFSI dont la puissance devrait se situer autour de 400 chevaux.

Galerie: Audi A3 Berline (2020)