Dans le pire des cas, la vitre du toit ouvrant pourrait se détacher.

Aussi prestigieux soit-il, aucun constructeur n'est à l'abri d'un défaut de fabrication. Bentley, constructeur dont le modèle le moins cher démarre à près de 200 000 €, a été contraint de rappeler trois exemplaires de sa Continental GT. 

Certes, ce rappel ne concerne que trois unités, mais il en va de la responsabilité du constructeur de soigner son image. Il n'y a pas le feu au lac, le défaut des trois Bentley rappelées par la marque n'est pas très grave. 

Il concerne le toit ouvrant, selon le fabricant, une mauvaise colle aurait été utilisée pour coller la vitre du toit ouvrant. Les propriétaires des trois Continental GT concernées pourraient être perturbés par des bruits de vent, ou de l'eau pourrait pénétrer dans l'habitacle à cause de la mauvaise fixation de la vitre. 

Dans le pire des cas, cette vitre pourrait se détacher du reste, mais d'après nos informations, cela n'est encore jamais arrivé. Il vaut mieux prévenir que guérir, c'est ainsi que Bentley a informé la NHTSA du rappel de trois Continental GT en Amérique du Nord. Elles ont été produites entre le 16 décembre 2019 et le 3 février 2020. 

Bentley notifiera les propriétaires afin que ce problème soit corrigé. Bien entendu, le constructeur prendra en charge tous les frais, les clients n'auront pas à débourser un seul centime. 

Dernièrement, le constructeur anglais a annoncé la suppression de 1000 emplois en raison de la pandémie qui a engendré une baisse d'activité. L'Anglais a aussi fait savoir qu'il ne produira plus son V8 de 6,75 litres, et qu'il est en train de fignoler le restylage du Bentayga qui s'est tout de même écoulé à 20 000 unités depuis son lancement.

Source: NHTSA