207 décès contre 292 en juin 2019.

En juin 2020, selon les estimations de l'ONISR (Observatoire national interministériel à la sécurité routière), 207 personnes sont décédées sur les routes contre 292 en juin 2019. Cela représente une baisse de 85 personnes, soit un peu plus de 29 %.

Cette baisse concerne tous les usagers de la route, automobilistes comme motocyclistes. De plus, la mortalité des 18- 24 ans est également en baisse, le mois dernier, on compte 34 tués de moins. 

L'ONISR précise que le nombre d'accidents corporels est de 4132 contre 5235 en juin 2019. Cela représente tout de même une baisse de 1103 accidents corporels de moins. En ce qui concerne les blessés, leur nombre marque aussi un net recul, 5356 contre 6671 en juin 2019.

Pour expliquer ces bons chiffres, l'observatoire rappelle qu'en cette période de post-confinement, le trafic routier est moins dense qu'à la même période de l'an dernier, et que donc, cela entraîne mathématiquement une baisse de la mortalité routière et de tous les autres indicateurs.  

"La mortalité routière du deuxième trimestre de l'année 2020 est fortement marquée par la crise Covid-19. Selon les estimations provisoires de l’ONISR, la mortalité routière est en baisse de 63% pendant les mois de confinement par rapport à la moyenne des mêmes périodes entre 2015 et 2019.", peut-on lire sur le communiqué de presse.

Dès la semaine du déconfinement, la mortalité est repartie à la hausse. Elle a même dépassé la mortalité moyenne 2015-2019 la semaine du week-end de l'Ascension. Les Français ont préféré utiliser leur voiture pour se rendre sur les lieux de vacances, le transport public a été boudé en raison de la crise sanitaire. Quoi qu'il en soit, restez prudents !