C'est "un mois d'août normal" selon le CCFA.

Le confinement avait plombé le marché automobile français qui avait alors chuté de près de 90% en avril. Dès le déconfinement et l'ouverture des concessions, le marché s'est relevé peu à peu. Mais après deux mois de hausse (juin et juillet), il vient d'enregistrer une baisse de 19,8% le mois dernier selon les données du CCFA, le comité des constructeurs français d'automobiles. 

Si l'on regarde dans les détails, on remarque que la baisse n'est pas la même pour tout le monde. En effet, le groupe PSA s'en est mieux sorti que Renault qui essuie une chute de 20% contre seulement 8,4% pour le premier. Globalement, les constructeurs français s'en sortent mieux que les constructeurs étrangers. En effet, leur baisse est de -13,3% contre -26,3%. 

En tout et pour tout, 103'600 voitures neuves particulières ont été immatriculées en France le mois dernier. Mais le porte-parole du CCFA, François Roudier se veut confiant et a expliqué que la performance du mois précédent est faussée par une comparaison défavorable. 

En effet, les ventes des mois d'août de 2018 et de 2019 sont artificiellement gonflées car si vous vous souvenez bien, il eut des changements de réglementation qui ont poussé les clients à avancer l'achat de leur voiture. Pour lui, le mois d'août 2020 est un mois normal d'autant plus que les commandes pour septembre sont "bonnes" estime-t-il.

Cela dit, sur l'ensemble de l'année 2020, le comité des constructeurs français d'automobiles table sur une baisse de 30%. Si la situation s'améliore au cours du dernier trimestre, alors, la baisse pourrait être moins importante à -25% ou à -20%.