Vous ne vous imaginez sans doute pas tout ce que cache le simple logo Bugatti !

L'histoire de Bugatti a commencé en 1909. Mais au cours des 110 années qui ont suivi, le monde a radicalement changé. Seul l'emblème rouge et blanc de Bugatti est toujours le même. Ce n'est pas le seul logo de forme ovale dans l'industrie automobile. Mais si le design bleu et blanc de celui de Ford est plus connu, le macaron de Bugatti est bien plus prestigieux.

Récemment, Bugatti a publié un communiqué de presse entièrement consacré à son "macaron". Il s'avère en effet que l'insigne de la marque a une histoire très intéressante, surtout à l'ère moderne, depuis l'arrivée de la Veyron. Si vous essayez de vous faire une idée de ce que cela signifie, sachez que la fabrication d'un badge Bugatti prend presque autant de temps que la construction d'une voiture de tous les jours sur une chaîne de montage. Vraiment ? Oui, c'est vrai.

Mais ce n'est pas là la seule particularité de cet emblème. Alors pour briller lors de votre prochain dîner mondain (post-Covid), voici ce qu'il faut savoir ! 

Ettore Bugatti a dessiné l'emblème

Bugatti Badge Up Close

Le légendaire fondateur de Bugatti voulait un badge plat et de qualité, loin des figures extravagantes des bouchons de radiateurs qui étaient courantes au début des années 1900. Il l'a conçu avec des instructions précises sur la taille, l'angle et les degrés. La taille a varié au fil des ans, mais le design global est toujours tel qu'Ettore Bugatti l'avait imaginé.

Des couleurs qui ont un véritable sens

Bugatti Badge Up Close

En plus d'être clairement visible, Bugatti dit que le fond rouge est synonyme de passion et de performance, tandis que les lettres et les garnitures blanches représentent l'élégance et la noblesse. Quant aux initiales d'Ettore Bugatti, le fait qu'elles soient noires en haut de l'insigne représente l'excellence et le courage.

60 points tout autour, pas un de plus

Bugatti Badge Up Close

Bugatti n'a pas de raison précise pour les 60 points rouges qui entourent le logo. Mais la légende dit que ce sont des "perles" et des fils "Art nouveau", mouvement populaire à la fin des années 1800 et au début des années 1900. Ils peuvent aussi être vus comme des "goupilles" symbolisant la liaison durable entre les pièces mécaniques. Une manière de symboliser la fiabilité et la durabilité.

Des badges en argent 970 de 159 grammes

Bugatti Badge Up Close

Bugatti dit qu'il surveille le poids de ses hypercars, mais à 2 tonnes, la Chiron n'est pas vraiment légeère. Et le "macaron" n'aide pas à faire la chasse aux grammes superflus puisqu'il s'agit ici d'argent 970. Et que chacun pèse 159 grammes. La qualité et le savoir-faire passant avant tout, ne vous attendez pas à voir un logo Bugatti en fibre de carbone de sitôt.

Bugatti délègue la production des emblèmes à une entreprise familiale de 242 ans

Bugatti Badge Manufacturing

Poellath GmbH & Co. KG Münz- und Prägewerk a été fondée à Schrobenhausen, en Bavière, en 1778. L'entreprise allemande est depuis longtemps reconnue pour ses techniques de métallurgie et de gaufrage. C'est ici que les insignes de la Veyron ont été créés lorsque la Bugatti moderne a vu le jour au début des années 2000.

Plus de 20 personnes pour faire chaque logo à la main

Bugatti Badge Up Close

Selon le PDG de Poellath, le design et la qualité du badge Bugatti exigent qu'il soit fait à la main. L'entreprise fabrique même ses propres outils pour créer des badges à partir d'un morceau d'argent, et divers spécialistes interviennent tout au long du processus.

10 heures par macaron

Bugatti Badge Manufacturing

Depuis la découpe initiale jusqu'au processus de finition en passant par l'émaillage, environ 10 heures réparties sur plusieurs jours sont nécessaires pour chaque badge. En comparaison, il faut une vingtaine d'heures pour fabriquer une Peugeot 208.

Pression de 1000 tonnes pour chaque badge

Bugatti Badge Manufacturing

Pour que le lettrage soit correct, chaque pièce d'argent 970 est estampée plusieurs fois avec une pression allant jusqu'à 1000 tonnes. Le résultat est un lettrage Bugatti qui ne fait que 2,1 millimètres. Le gaufrage est utilisé à la place du moulage car le résultat final permet d'obtenir un produit final plus net et de meilleure qualité.

Un émail spécial avec des composés inorganiques est utilisé, et il fusionne avec l'argent

Bugatti Badge Up Close

Le revêtement de l'émail des badges Bugatti est exempt de matières toxiques. Ainsi, au lieu de contenir du plomb, l'émail contient des silicates et des oxydes. L'émail fusionne avec l'argent lorsqu'il est chauffé.

L'émail donne au logo sa forme convexe

Bugatti Badge Up Close

L'écusson Bugatti présente une légère courbure : elle n'est pas obtenue lors de la découpe ou du gaufrage. En raison du type d'émail et de la chaleur utilisée lors du processus d'émaillage, la courbe naturelle se produit d'elle-même. D'ailleurs, le processus aide le badge à obtenir son effet 3D, et comme chaque badge est créé individuellement à la main, de légères différences dans le processus signifient que chaque badge est unique.