Les barèmes sont maintenus jusqu'au 30 juin 2021.

Le gouvernement vient d'annoncer une série de mesures visant à soutenir la filière automobile qui doit à nouveau rouler en mode dégradé. Depuis fin octobre, la France est confinée. Les concessionnaires automobiles ne sont pas autorisés à ouvrir et selon les estimations, les commandes ont déjà chuté de 70%

Pour tenter de réanimer un marché en manque d'oxygène, le gouvernement a annoncé que les  barèmes du bonus écologique et de la prime à la conversion ne changeront pas jusqu'au 30 juin 2021. Le bonus restera donc à 7000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique, il devait être abaissé en janvier 2021.

Il en va de même pour la prime à la conversion dont le montant atteint 3000 euros pour l'achat d'un véhicule thermique et 5000 euros pour l'acquisition d'une voiture électrique ou hybride rechargeable. En revanche, le gouvernement est déterminé à éradiquer les véhicules diesel puisqu'ils seront exclus de toutes aides au 1er janvier prochain.

Si les concessions automobiles sont fermées, il est possible de commander un véhicule neuf. Pour ce faire, les constructeurs invitent leurs clients à se rendre sur leur site internet pour passer commande. De plus, même si le confinement a contraint les concessionnaires à baisser les rideaux, ils peuvent les rouvrir ponctuellement pour livrer un véhicule à un client. 

Parallèlement au bonus et à la prime à la conversion, le barème du malus écologique a été revu. En effet, le montant maximal du malus écologique sera de 30'000 euros en 2021 contre 40'000 euros comme il était prévu initialement. Enfin, le seuil de déclenchement du malus débutera à 133 g/km et augmentera de 5 g/km par an.