Nous sommes au mois de décembre et les résultats des ventes du mois de novembre 2020 viennent de tomber. Le mois dernier, à cause du confinement, le marché automobile français a enregistré une baisse de 27 % en données brutes (30,7 % à nombre de jours ouvrés comparables). Au total, 126'047 voitures particulières neuves ont été immatriculées.

Si l'on regarde dans les détails, on remarque que les immatriculations du groupe PSA ont baissé de 23,4 % à 41'772 véhicules. Citroën est le constructeur qui a le plus souffert avec une baisse de 33,2 % contre 19,7 % pour Peugeot (- 21,6 % pour Opel, - 0,7 % pour DS). Le groupe Renault ne fait pas mieux, avec une baisse de 34,2 % à 28'022 unités.   

Selon les données du CCFA, les marques françaises ont enregistré une baisse de 28,1 %, tandis que les ventes des marques étrangères ont reculé de 25,7 %. Si l'on regarde d'un peu plus près, le groupe Toyota a vu ses ventes baisser de 11,9 %, tandis que le groupe Volkswagen a essuyé une baisse de 24,8 %. De son côté, Daimler a vu ses ventes baisser de 17,2 %. Ford fait profil bas avec une chute de 41,7 % des immatriculations à 3967 unités. 

Le marché automobile français a mieux résisté à la crise que lors du premier confinement. On se rappelle que les ventes étaient très mauvaises quelques mois auparavant avec une chute de près de 90 % (- 88,84 % en avril 2020) ! 

On se souvient que les concessions automobiles n'ont pas pu recevoir de clients dès le 30 octobre dernier (hormis pour les livraisons et les entretiens en atelier). Lors de la dernière allocution, Emmanuel Macron a annoncé l'ouverture des commerces non-essentiels dès le 28 novembre 2020 dont font partie les showrooms automobiles. Les immatriculations devraient retrouver un peu de couleurs en ce mois de décembre 2020.