Mitsubishi n'a pas l'intention de ressusciter ce modèle, mais on peut toujours rêver.

Les rumeurs abondent sur le retour de la Mitsubishi Lancer Evolution, bien que le constructeur ait été assez catégorique sur le fait qu'il n'avait aucun intérêt à ressusciter cette icône. La société a déclaré à plusieurs reprises qu'il était peu probable que l'Evo fasse son retour, mais nous gardons espoir.

Un nouveau rendu de l'artiste Rain Prisk, qui donne à la Lancer Evo un look moderne et tout aussi audacieux qu'auparavant, ne fait qu'alimenter notre désir : on la veut cette Evo !

Le langage stylistique de Mitsubishi a considérablement évolué depuis la disparition de la Lancer Evo en 2016, l'entreprise se concentre davantage sur les crossovers et les SUV. Adapter ce style à une berline est un défi, mais Prisk a fait un travail merveilleux pour intégrer le nouveau design du constructeur à cette représentation de la Lancer Evo. L'accent chromé est un peu trop prononcé, mais les phares super fins, la petite calandre, le becquet avant et le capot lui confèrent une esthétique appropriée : on apprécie.

La voiture est basse et paraît agressive. La ligne s'étendant de la porte avant jusqu'à l'aile arrière, en passant par les poignées de porte, accentue sa sportivité. Pour compléter le look, on retrouve l'aileron arrière bien massif qui fait partie intégrante du design de l'Evo depuis des années. Il contribue à donner à la berline un look inspiré de la course automobile et qui a permis à la voiture de trouver une niche d'adeptes.

L'une des dernières rumeurs rapportées par Motor1.com sur le retour de l'Evo date de 2019. Nous pensions que la voiture reviendrait avec un moteur de 350 chevaux provenant de la Renault Mégane RS. Beaucoup de choses sont arrivées à Mitsubishi et à l'alliance mondiale dont elle fait partie - l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. L'année dernière, le conglomérat a recentré ses efforts sur les trois constructeurs, car la gamme stagnait face à la concurrence. Mitsubishi joue un rôle moins important en Europe, ce qui rend le retour de la Lancer Evolution assez improbable.