La mise en place d'un nouveau protocole, qui fait la part belle aux ADAS, n'épargne pas la nouvelle Dacia Sandero.

Après une année 2020 particulièrement chamboulée pour l'organisme indépendant Euro NCAP, en raison de la crise sanitaire bien évidemment, mais aussi d'un nouveau protocole d'homologation, les crash-tests reprennent peu à peu et le rythme des voitures testées s'accélère. Aujourd'hui, c'est donc au tour de la nouvelle Dacia Sandero Stepway de passer par la case "destruction", et les résultats ne sont pas forcément bons.

En effet, la nouvelle génération n'a obtenu que deux étoiles, à l'heure où pratiquement toutes les voitures neuves héritent de la note maximale de cinq étoiles. Certes, Dacia ne s'attendait pas à recevoir cinq étoiles, la marque visait plutôt les deux étoiles avec le nouveau protocole, mais en matière de communication, ce n'est pas forcément non plus une bonne nouvelle pour le constructeur.

Mais, comme énoncé plus haut, cette Dacia Sandero n'est pas moins sécurisée que sa devancière, bien au contraire, elle fait notamment les frais d'un nouveau protocole de tests qui accorde une part importante de sa notation aux aides à la conduite. La Dacia Sandero étant une voiture à bas coût, certaines assistances ne sont bien évidemment pas disponibles, ce qui plombe logiquement la note de la petite citadine franco-roumaine.

Malgré l'arrivée du freinage automatique d'urgence, celui-ci ne fonctionne que face aux voitures. De ce fait, il n'y a pas de détection des piétons et des cyclistes, ce qui pénalise donc la voiture avec des scores faibles en ce qui concerne les parties "protection des usagers vulnérables de la route" et "équipements de sécurité", avec seulement 41 et 42 %. Mais tout n'est pas noir non plus, puisque l'organisme Euro NCAP souligne que, face aux voitures, le freinage automatique d'urgence fonctionne particulièrement bien.

Dans les autres catégories, la Dacia Sandero ne démérite pas, même si ses scores sont en retrait par rapport à d'autres modèles beaucoup plus onéreux. Pour la protection des adultes, la Sandero obtient un score de 70 %, avec un bémol émis par l'organisme au niveau de la protection du torse des occupants en cas de choc frontal, et la protection de la tête du conducteur en cas de choc latéral. La voiture obtient un score de 72 % pour la protection des enfants, un score plutôt moyen en raison de l'absence de fixation Isofix/I-Size à l'avant et d'une protection moyenne des plus grands enfants en cas de choc frontal.

Galerie: Crash-test Euro NCAP - Dacia Sandero Stepway