Malgré son âge, elle dépasse les 220 km/h !

Peu de voitures sont aussi vénérées que la Volkswagen Golf GTI de deuxième génération. Celle qui a succédé à la compacte originale ajoutait un peu plus de puissance sans augmenter significativement le poids. Pour beaucoup, la GTI Mk2 est le summum de ce que devrait être une "hot hatchback", une compacte sportive, et cette version G60 de 1990 avec son moteur 1,8 litre suralimenté est sans doute l'évolution ultime du modèle de deuxième génération.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la G60, elle est arrivée vers la fin de vie de la Golf 2 avec un compresseur installé en usine, permettant d'atteindre la puissance non négligeable de 160 chevaux. C'est elle que l'on découvre dans la nouvelle vidéo YouTube de TopSpeedGermany. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle en a sous le capot !

On ne connaît pas exactement l'histoire de cette voiture qui est filmée, la description de la vidéo indiquant simplement l'année, la marque et le modèle du véhicule. En revanche, le titre de la vidéo indique qu'il s'agit d'une sortie de grange, mais on imagine que depuis qu'elle est revenue à la lumière et avant de s'enflammer sur une section illimitée de l'autoroute allemande, elle a du être restaurée. Le clip s'ouvre sur une Golf II GTI très propre, et bien qu'il n'y ait aucune mention de modifications, il semblerait qu'il y ait au moins un système d'échappement amélioré.

 

À l'époque, la G60 atteignait les 100 km/h en 8,3 secondes, pour une vitesse de pointe de 215 km/h. Si la vidéo ne nous précise aucune mesure précise concernant l'accélération de l'auto, le compteur de vitesse analogique intemporel de la G60 finit quand même par dépasser 230 km/h. Soit cette GTI de 31 ans n'est pas d'origine, soit le compteur de vitesse n'est plus très précis.  Quoi qu'il en soit, pour une vieille compacte "VeeDub" affichant plus de 180 000 kilomètres au compteur, c'est une performance impressionnante.

Dommage que l'on n'en sache pas plus sur cette voiture, car elle semble avoir été restaurée avec goût, du moins sans tomber dans l'excès (à part peut-être cette couleur...). Elle nous rappelle également combien cette Golf GTI de deuxième génération est dans nos cœurs.