C'est le premier prototype 16.4 Grand Sport qui retrouve son état original de 2008.

Les constructeurs automobiles accordent de plus en plus d'importance à leurs services de restauration internes. Des divisions voient le jour chez nombre de constructeurs haut-de-gamme qui ont compris à quel point il faut, à côté des voitures neuves, faire en sorte de bichonner les anciennes également.

Porsche nous a montré à plusieurs reprises des exemples de voitures anciennes passées entre ses mains et ressorties comme neuves, comme lors de leur première sortie d'usine. Bugatti n'est pas en rester et avait annoncé avant que la planète ne soit perturbée par une pandémie mondiale, son propre département appelé La Maison Pur Sang. 

Le programme La Maison Pur Sang de Bugatti a pour but de redonner vie à de vieilles voitures tout en portant une attention extrême aux détails et à l'exactitude de l'époque tout au long du processus. Aujourd'hui, la première Bugatti classique à bénéficier des soins apportés par ce programme est dévoilée. Et il faut bien avouer qu'elle n'est pas si ancienne que ça...

À 13 ans à peine, cette Bugatti Veyron de 2008 dépasse à peine l'âge moyen des voitures actuellement en circulation, et ce n'est pas comme si les Veyron étaient des voitures produites en masse. Mais comme pour la plupart des Bugatti, elle est quand même un peu spéciale.

Galerie: 2008 Bugatti Veyron Grand Sport Restauration

Cette Veyron 2008 est en fait une 16.4 Grand Sport, mais il s'agit également de la première, et par là, nous entendons le premier prototype. Cette voiture a été présentée pour la première fois au monde en 2008 à Pebble Beach. Il est donc tout à fait opportun que Bugatti réintroduise cette machine rare juste avant l'extravagance de Pebble Beach 2021.

On ne sait pas exactement ce qu'il est advenu de cette Veyron pendant les années qui ont suivi. Bugatti affirme qu'elle a fait le tour du monde après ses débuts, mais une fois cette tournée terminée, elle a apparemment quitté les mains du constructeur, puisqu'elle a été rachetée par Bugatti l'année dernière.

De retour au siège du constructeur à Molsheim, l'équipe de La Maison Pur Sang s'est attelée au processus de restauration. Pour Bugatti, cela signifie bien plus qu'une nouvelle peinture et un cuir neuf. La première étape consiste à vérifier l'authenticité du véhicule, non seulement à partir du numéro d'identification du véhicule (VIN), mais aussi à partir de l'estampillage des différentes pièces de la voiture.

Il est sans doute beaucoup plus facile de vérifier l'authenticité d'une voiture moderne que celle d'une voiture classique des années 30, mais le processus intensif de vérification de l'exactitude et de l'authenticité est le même quel que soit l'âge.

La Veyron étant ainsi confirmée, elle a été dépouillée et ramenée à sa configuration originale de lancement, jusqu'à une console centrale originale pour l'intérieur. Elle porte une finition blanche argentée métallisée avec un intérieur en cuir Cognac, et elle ressemble à un véhicule tout neuf.

Il a fallu quatre mois à l'équipe pour mener à bien ce projet, même si on imagine que la même procédure pour une Bugatti vraiment ancienne prendrait plus de temps. Une chose est sûre, c'est que les propriétaires de Bugatti classiques ne trouveront pas de meilleur service et plus spécialisé dans le monde entier.