La rumeur est désormais bien installée : Renault pourrait se tourner vers Daimler pour équiper ses futurs modèles Alpine.

À l’heure où Renault s’apprête à lancer son premier véhicule Alpine nouvelle génération, la rumeur d’une fourniture moteur par Mercedes-AMG se fait de plus en plus insistante. À son origine, un accord conclu entre Renault et AMG par l’entremise de l’Alliance Renault-Nissan, qui coopère déjà avec le groupe Mercedes-Benz.

Bruno Ancelin, vice-président exécutif de Renault, a lui-même laissé entendre que les moteurs AMG pourraient constituer une option pour Alpine. Pour rappel, le concept Alpine Vision devrait être produit dès la fin de l’année.

"Nous disposons de deux solutions", a confié Ancelin à AutoExpress. "Soit nous prenons un moteur disponible au sein de l’Alliance et nous en peaufinons la performance, soit nous en achetons sur le marché. Je sais que le moteur de l’Aston Martin DB11 sera un V8 AMG. Cela est envisageable pour nous aussi, puisque nous coopérons d’ores et déjà avec Daimler. Nous pourrions le faire, ce n’est pas un problème."

Le premier modèle Alpine nouvelle génération disposera sans doute d’un moteur turbo essence quatre cylindres, tandis que les futures voitures pourraient se diriger davantage vers des blocs V6.

Aucune information concrète n’a encore filtré à propos des futurs modèles de production, mais Ancelin laisse la porte ouverte à toutes les possibilités : "Nous pourrions avoir un coupé, un cabriolet, à peu près tout ce qui est envisageable pour une marque sportive..."

Voilà de quoi nourrir les rêves les plus fous, pour les amoureux de la marque de Dieppe.

Le Concept Alpine Vision