Cela fait déjà un quart de siècle que Volkswagen a acheté ses premières parts dans Skoda.

En 1991, un premier contrat était conclu entre Volkswagen et Skoda, qui se voyait alors possédée pour 31% par le géant allemand. La transaction s’élevait à 620 millions de marks, soit un peu plus de 317 millions d’euros.

Il s’agissait alors d’un véritable pari pour Volkswagen, puisque Skoda ne disposait à l’époque que de deux modèles au sein de sa gamme, pour une production qui atteignait à peine les 200'000 unités par an. Pari réussi : aujourd’hui, la production annuelle du constructeur tchèque grimpe au-delà du million de véhicules, tandis que le nom Skoda s’affiche désormais dans plus de 100 pays.

Mais cette belle histoire ne s’est pas écrite du jour au lendemain : en tout, Volkswagen a dû investir plus de 11 millions d’euros dans la marque depuis 1991. De 31% de parts, VW est aussi devenu l’unique propriétaire de l’entreprise en 2000.

En République Tchèque, l’ascension de la marque a constitué un véritable exemple, puisque Skoda a généré 4,5% du produit intérieur brut du pays en 2014, à titre d’exemple. La même année, Skoda était responsable de près de 8% de l’ensemble des exportations tchèques. Des chiffres impressionnants qui viennent s’ajouter aux milliers d’emplois créés depuis l’acquisition du constructeur par le groupe Volkswagen.

"Au cours des 25 dernières années, Skoda est passée du statut d’entreprise régionale à celui de constructeur automobile international", rappelle le PDG de la marque, Bernhard Maier. "Clairement, le facteur décisif fut l’acquisition de Skoda par le groupe Volkswagen. S’en est suivi un long programme de coopération entre les entités et qui porte aujourd’hui ses fruits à l’échelle mondiale."

Faites partie de quelque chose de grand