Des étudiants suisses des universités ETH Zürich et Hochschule Luzern sont à l'origine d'un nouveau record d'accélération pour un véhicule électrique.

L'équipe Academic Motorsports club Zürich, évoluant habituellement au sein de la série Formula Student, a ainsi amélioré le précédent record établi par la German University of Stuttgart en 1,779 seconde. Le nouveau record a été établi sur l'aéroport militaire de Dübendorf, près de Zürich, en Suisse.

La voiture, baptisée "Grimsel", a été conçue et assemblée par trente étudiants pour l'aligner dans le championnat Formula Student. Un poids ultra léger grâce à l'usage de la fibre de carbone - la voiture ne pèse que 168 kg ! - et un propulseur électrique de 200 chevaux et 1700 Nm de couple sont les bases de ce nouveau record.

L'équipe helvétique n'en est pas à son premier record. En effet, en 2014, elle avait déjà établi une référence en 1"785, avant d'être battue par son homologue allemande pour seulement 6 millièmes peu de temps après. 

"Nous savions que nous étions capables de le faire, mais la simple question était de savoir quand", a confié Jonas Abeken, vice-président de AMZ Racing, à Motor1.com. "Notre dernier record était de 1,785 seconde, et il a été battu par l'équipe de Stuttgart de seulement six millièmes de secondes. Nous savions que nous devions battre cela."

"À cette époque, le record n'avait pas été établi d'une manière aussi sérieuse que nous l'aurions voulu, car nous étions également concentrés sur notre nouvelle voiture de Formula Student. Nous savions donc que nous pouvions faire mieux. Nous avons commencé à tester et nous avons réalisé que ce ne serait pas aussi facile que nous le pensions", continue Abeken.

L'un des ingrédients de ce succès est la performance du rapport poids/puissance. "Le rapport poids/puissance est vraiment important, tout comme le niveau de grip. 140 kW de puissance étaient disponibles, et nous avons pu passer tout cela au sol. 140 kW, et un poids de 168 kg, cela peut donner quelque chose de plutôt pas mal."

Après un gros travail de test, l'équipe a trouvé comment accélérer encore plus vite. "Pour le grip, nous utilisons des pneus de course, et nous avons effectivement constaté que l'une des choses les plus importantes est le contrôle sur les moteurs ; comment contrôler le patinage des roues, combien de couple pour alimenter le moteur, et à quel moment. Bien sûr, il y a d'autres secrets, mais c'est basiquement comme cela que l'on rend la voiture aussi rapide", continue-t-il.

A noter que, pour cette tentative, l'équipe n'a pas utilisé de "colle" afin d'agripper les roues à la piste de manière artificielle pour augmenter l'adhérence. Elle a compris comment maximiser le grip de la voiture avec les instruments et les composants dont elle disposait.

"Nous ne sommes pas vraiment limités par le grip. En fin de compte, nous voulions utiliser notre temps pour optimiser les éléments de contrôles d'adhérence plutôt que de faire usage de "colle de piste". Et c'est plus utile pour nous car nous pouvons utiliser nos connaissances acquises pour notre projet Formula Student, c'est vraiment important", ajoute-t-il. 

Questionné sur le fait que la voiture pourrait aller encore plus vite, Abeken a répondu que cela pourrait être possible, mais pas avec la voiture actuelle, qui semble avoir atteint ses limites. "C'est difficile de le dire. Nous pourrions probablement aller plus vite, mais il faudrait beaucoup de séances de test. À l'heure actuelle, d'après ce que j'ai vu, nous sommes à la limite de nos composants. Nous devons améliorer beaucoup de domaines pour pouvoir aller encore plus vite."

Le record est en cours d'homologation, et devrait être officialisé sous peu.