La marque à l'Étoile ne veut pas demeurer en marge de la ruée vers les nouvelles énergies et la connectivité : elle veut se donner les moyens de se positionner dans ce secteur déjà investi par d'autres constructeurs.

Ola Källenius, à la tête des ventes et du marketing chez Mercedes, a lui-même confié au magazine Autocar que la marque à l'Étoile envisageait à son tour de lancer une marque "annexe", à l'image de la division BMW i, précisant que le constructeur de Stuttgart devait à l'avenir se concentrer sur les offres en termes de motorisations hybrides et électriques.

Källenius va même jusqu'à préciser que Mercedes disposera de trois modèles électriques dans son catalogue d'ici la fin de l'année, avec l'arrivée prochaine de la prochaine génération de la Classe B électrique, ainsi que deux modèles Smart zéro émission.

Également à l'étude, la commercialisation de la GLC F-Cell à hydrogène, et sa pile à combustible, prévue pour 2017, une année qui verra également Mercedes compter pas moins de dix modèles hybrides.

Mercedes ne cache pas son désir d'investir de manière conséquente sur ces énergies alternatives, qui pourraient transformer la physionomie de sa gamme de manière significative à moyen terme, et cela pourrait ainsi passer par la création d'une sous-division de la marque en elle-même.