Les députés parlementaires néerlandais ont présenté un projet visant à interdire la vente de véhicules essence et diesel dès 2025.

Plus le temps passe et plus la question se pose : quand les véhicules roulant à l’essence et au diesel disparaitront-ils de la circulation ? Aux Pays-Bas, le parlement a visiblement décidé d’anticiper la question en votant une motion interdisant la vente de ces véhicules dès l’année 2025.

La motion a été votée par la majorité des représentants de la Tweede Kamer et a également reçu le soutien d’autres politiques du pays. L’un des partenaires de la coalition, le VVD, a cependant décrit cette proposition comme étant "irréaliste et trop ambitieuse".

Henk Kamp, ministre VVD des affaires économiques, explique ainsi qu’un scénario plus raisonnable serait de ne plus autoriser que 15% de ventes des voitures essence et diesel. D’autres ont déclaré que l’idée de base était impossible à mettre en œuvre, tandis que les derniers estiment le projet "faisable".

La motion ouvre donc le champ des possibles aux voitures à zéro émission de CO2, signifiant que seuls les véhicules tout-électriques seraient dès lors disponibles à l’achat à partir de 2025. Les actuels hybrides seraient donc eux aussi interdits.

Et le temps presse, car le projet, qui semble radical, ne dispose déjà plus que de neuf ans pour être mis sur pied. Mais même si elle venait à être modifiée durant les années à venir, il ne fait aucun doute que l’idée montre la voie à suivre dans un contexte où chacun a conscience que, tôt ou tard, les véhicules à moteur thermique disparaîtront de nos routes.

Abonnez-vous à la newsletter