Les ventes du groupe Daimler se portent bien. Le groupe détenteur de Mercedes-Benz a vu une progression de ses profits de 3,3% par rapport au second semestre 2015.

Bien entendu, les ventes ne sont pas étrangères à la montée constante du groupe, comme l’explique le Dr Dieter Zetsche, Président du Board de Daimler AG et Président de Mercedes-Benz. "Nous débutons la seconde partie de l’année avec un record de ventes unitaires et poursuivons notre chemin (planifié) de manière systématique. Le développement des profits souligne une nouvelle fois que notre compagnie est extrêmement bien positionnée dans tous les domaines et que notre stratégie sur le long terme paie de manière durable". 

Daimler atteint en effet les prévisions anticipées par son Directoire de manière implacable ces derniers temps. Avec un solide second semestre, l’année 2016 pourrait tout simplement marquer un record dans l’histoire du groupe. L’affiliation a écoulé 1,445 million de véhicules dans le monde entier sur la première partie de l’année, soit une hausse de 7% par rapport à la même période 2015. Avec des revenus de 38,6 milliards d’euro, le groupe parvient à dégager des bénéfices nets de 2,452 milliards. 

Sur tous les fronts

"Nous nous assurons du succès sur le long terme de Daimler avec une présence mondiale et un large portfolio de produits dans toutes les divisions", justifie Zetsche.

"Nous développons aussi systématiquement nos services de mobilité et continuons à instaurer des standards de leadership dans les domaines de la sécurité, du développement durable et de la technologie".

Parmi les secrets de Daimler, des ventes bien entendu populaires des véhicules de tourisme, mais aussi une très vaste attaque des marchés des camions et des véhicules de transport légers comme les vans et les fourgonnettes. 

A lire aussi : Un point sur les projets secrets de Mercedes pour 2017

Daimler Trucks a en effet été en mesure de réaliser de grands revenus sur le premier semestre et la division bus a également enregistré une hausse importante de ses volumes de ventes. Le service financier de Daimler, qui facilite l’acquisition de véhicules avec des solutions de paiements différés à ses clients, permet par ailleurs des retours importants au niveau tertiaire avec la création d’un portfolio spéculatif rapportant des intérêts significatifs, sans ralentir les ventes. Investir demeure également la meilleure façon de rassurer les marchés et les porteurs de titres en bourse.

"Le marché reste volatile", tempère cependant avec prudence Bodo Uebber, Membre du board de management de Daimler et responsable du département de contrôle des finances du groupe. "Il est ainsi encore plus important pour nous de renforcer notre performance financière et de réaliser des investissements ciblés pour le futur".

 

Le concept Mercedes-Benz Vision Tokyo plug-in hybrid