Les dirigeants du groupe français ont dévoilé des chiffres plus que prometteurs pour la première moitié de l'année 2016.

En effet, malgré un recul du chiffre d'affaire, qui s'explique par les cha, PSA annonce 1,2 milliards d'euros de bénéfices net, soit deux fois plus que l'an dernier. Un chiffre qui englobe l'ensemble des activités du groupe (qui regroupe, outre l'activité principale de constructeur automobile, plusieurs sociétés de services notamment la banque PSA Finance, mais également l'équipementier Faurecia, notamment).

Le groupe PSA et son directeur Carlos Tavarès avancent ainsi un abaissement des coûts fixes et de production ayant contrebalancé le recul du CA, lié de son côté aux changes à une réduction du périmètre (notamment une sensible réduction de l'implication au sein des activités Faurecia).

A lire aussi : Les tarifs du Peugeot 3008 enfin connus

La division automobile contribue en grande partie à ce résultat plus que satisfaisant puisque sa marge opérationnelle atteinte 6,8% pour cette première moitié d'exercice, dépassant d'ores et déjà l'objectif fixé de 4% sur la période 2016-2018 lors du plan stratégique sur cinq ans, le "Push to pass", présenté en avril. Une marge opérationnelle par ailleurs fixée à 6% pour 2021.

Des chiffres plus que satisfaisants pour le groupe français, qui mise également sur le prochain renouvellement de sa gamme, qui débutera d'ici la fin de l'année, pour poursuivre, et même accentuer, cette dynamique.

"Nos performances récurrentes témoignent de la transformation structurelle de l’entreprise, de son efficience et du profond changement d’état d’esprit dans le Groupe", a déclaré Carlos Tavares. "Dans un environnement instable, toutes les équipes sont tournées vers l’excellence opérationnelle et continuent de faire preuve d’agilité dans le déploiement de notre plan stratégique Push to Pass".

Un record de rentabilité sur le premier semestre pour le Groupe PSA

Cacher le communiqué de presseMontrer le communiqué de presse