La formule de promotion s'est trouvé un allié de choix avec le FIA WEC.

Le Championnat du monde d'Endurance a choisi de faire de cette série une filière d'accès au LMP1, LMP2 et GTE pour les jeunes talents qui la composent. Cela se traduira dès 2017 par la présence de la Formule V8 3.5 en support du WEC sur une majeure partie des événements au calendrier. 

L'accord comprend un minimum de trois manches extra-européennes (Mexique, Japon et Bahreïn), ainsi que trois des quatre courses du calendrier WEC européen (Silverstone, Spa et Nürburgring)

Il est également entendu que les trois premiers du championnat Formule V8 3.5 obtiendront en guise de récompense la possibilité de participer au Rookie Test du WEC en fin de saison, à Bahreïn, dans les catégories LMP1, LMP2 et GTE. 

"Depuis de nombreuses années déjà, ce championnat de monoplaces a démontré qu'il était très attractif et passionnant, en même temps qu'il est un vivier de très grands champions", souligne Gérard Neveu.

A lire aussi : La FIA présente le Halo à des pilotes impressionnés

"Il est tout à fait normal d'offrir à la jeune génération de pilotes un accès à un championnat bien établi comme le WEC. Le fait que les champions V8 3.5 auront l'opportunité de prendre part au Rookie Test officiel du WEC en fin de saison offrira également un beau surcroît de motivation pour chacun des pilotes du plateau."

"Cette combinaison de monoplaces V8 3.5, de sports prototypes et de GT, qui courront au même endroit au même moment, offrira pour le plus grand bonheur des fans un fantastique spectacle de sport automobile, de belles courses tout au long du week-end et, en somme, un véritable festival de compétition automobile."

Budget raisonnable, calendrier séduisant

Pour Jaime Alguersuari, cet accord avec le WEC permet de répondre à l'une des principales préoccupations, celle de la réduction des coûts, tout en offrant une passerelle de qualité pour les jeunes pilotes. 

"Ce nouveau championnat, en liaison directe avec le WEC, est un défi historique, car jamais auparavant une compétition monoplace de ce niveau n'avait connu un tel calendrier sportif international pour un budget raisonnable", estime-t-il.

"Courir sur la même affiche que des équipes d'usines engagées par des marques comme Toyota, Audi, Porsche, ou encore Ferrari, Aston Martin, Ford et Corvette, qui disputent la plus importante compétition d'endurance au monde, va permettre à nos jeunes talents de démontrer leurs capacités devant un parterre de connaisseurs prestigieux. Ainsi, les efforts consentis pour parvenir à cet accord entre le WEC et RPM sont à la hauteur de ce résultat."

Source: Motorsport.com