Depuis qu'il a rejoint McLaren-Honda en provenance de Ferrari, Fernando Alonso n'a cessé de réitérer sa foi en ce projet malgré un manque de résultats certain.

Pourtant, les statistiques ne plaident pas en sa faveur. Alonso reste sur 36 courses sans le moindre podium, et même 61 Grands Prix sans victoire ! Dans le même temps, la Scuderia a retrouvé le chemin du succès avec Sebastian Vettel.

"Nous nous concentrons sur le titre mondial, ce qui requiert une grande progression pour l'an prochain", souligne Alonso. "Cette année, beaucoup de nos efforts sont portés vers la voiture de l'an prochain, donc toutes les nouvelles pièces que nous essayons ont pour but de comprendre quelle direction prendre l'an prochain."

"L'unité de puissance sera le facteur clé, c'est notre principale limite, donc il faut travailler dur pour avoir une unité de puissance comparable à celle de nos concurrents. La priorité est totalement sur 2017 pour nous. La voiture est encore développée, nous allons apporter de nouvelles pièces, mais nous ne savons pas si elles nous feront gagner des places. Il s'agit plus de compréhension."

A lire aussi : Pourquoi McLaren est en passe de remporter son pari basé sur l'exclusivité marketing

La nouvelle réglementation est d'autant plus bienvenue que Mercedes bénéficiait vraiment d'un temps d'avance dans tous les domaines, pas seulement au niveau de l'unité de puissance.

"Même si nous avions la même puissance que Mercedes, Mercedes est clairement devant tout le monde en termes d'aérodynamique", poursuit Alonso. "Le changement ouvre un espoir pour nous tous, pas seulement chez McLaren, tout est nouveau pour tout le monde. Allons-y pas à pas.

"Espérons que nous aurons un moteur compétitif et que la nouvelle réglementation nous rendra plus compétitifs du côté du châssis, nous permettra d'utiliser de nouvelles idées et philosophies. Ce peut être très bon si on comprend bien et qu'on devient compétitif, ou ça peut être l'inverse, que notre philosophie soit complètement mauvaise et que nous soyons encore plus lents que cette année. On ne peut pas savoir. Mais le point d'interrogation est un grand espoir, et nous sommes optimistes."

Un des pilotes les plus expérimentés du plateau, Fernando Alonso a passé une saison chez Minardi, six chez Renault, cinq chez Ferrari et trois chez McLaren. Pour lui, toutefois, pas de doute.

"Nous allons dans la bonne direction, l'équipe est forte, notamment nos ingénieurs, nous sommes unis. Il y a un bon équilibre dans l'équipe, dans le staff, dans le groupe de design. C'est probablement la meilleure équipe que j'aie connue dans ma carrière."

Source: Motorsport.com

Abonnez-vous à la newsletter