Fort de son renouvellement de gamme initié en 2015, Renault surfe sur la bonne vague de ses ventes et vient de dépasser Ford au classement des constructeurs en Europe. Avec pas moins de 585'689 véhicules vendus sur le vieux contient lors du premier semestre, les nouvelles Renault Mégane, Talisman, Espace ou autre Kadjar ont su donner un nouvel élan à Renault pour occuper désormais cette fameuse deuxième place, toujours derrière Volkswagen.

Alors que la marque allemande semble intouchable malgré toutes les polémiques à son égard, Ford commençait à l'être de plus en plus en raison d'une gamme se reposant un peu trop sur la Fiesta et la Focus, deux excellents produits mais qui accusent déjà quelques années de commercialisation.

À lire aussi : Business : Renault est toujours au top d’après les chiffres

La marque au losange enregistre sur le premier semestre de l'année une progression de 15% tandis que Volkswagen progresse de seulement 0,8% (875'380 ventes) et Ford de 5,4% (554'831 ventes). Renault progresse donc bien et seul surtout puisque Dacia commence tout doucement à stagner, le renouvellement de la gamme aura eu raison de ce regain de forme qui replace le constructeur tricolore sur le devant de la scène.

Derrière, on retrouve Opel qui caracole à la quatrième place avec 532.370 voitures écoulées et une augmentation de 8,4% par rapport à l'année dernière. Suivent ensuite Peugeot qui s'empare de la cinquième place grâce à ses bonnes performances sur le marché français, et Audi qui occupe par la même occasion la première place du classement des marques premium.

À lire aussi : BMW poursuit sa forte croissance

Globalement, les ventes sont plutôt au beau fixe en Europe pour cette année 2016 avec une progression générale de 9,4%. Certaines marques se distinguent tout de même avec des chiffres records, comme Jaguar par exemple, qui enregistre une hausse de 101,9%, et englobe par la même occasion les résultats du groupe Jaguar Land Rover avec une augmentation de 29,9% des ventes.

En revanche, pour Chevrolet (- 65,%) ou encore pour Mitsubishi (- 11%), l'ambiance n'est pas forcément au beau fixe tout en sachant que la marque américaine s'est retirée du marché européen il y a peu. Tout l'inverse des marques premium cela dit qui se portent toujours aussi bien avec 3% d'augmentation pour Porsche, 11,2% pour Audi, 14,5% pour BMW et enfin 15,5% pour Mercedes.