D’après une récente étude de l’association "40 millions d’automobilistes", plus d’un automobiliste régulier sur 2 a déjà été confronté à un accident de la route. Ce chiffre, qui est précisément de 57%, est impressionnant surtout en cette période de vacances ou nous devons prendre la route afin d’arriver sur notre lieu de vacances. L’enquête dévoile aussi que 1 personne sur 5, utilisant en qualité de conducteur ou de passager un véhicule de façon régulière, a déjà porté secours lors d’un grave accident de la circulation. 

Le président de l'association "40 millions d'automobilistes", rappelle l'attitude à avoir lorsqu'on se trouve sur les lieux d'un accident venant tout juste de se produire : 

A lire aussi : L’unique Pagani Huayra Pearl s’est crashée en plein Paris

"La première chose est évidemment de prévenir les services d'urgence. Ensuite, en fonction de ses capacités, on peut venir en aide aux victimes : il est nécessaire de les éloigner physiquement des risques les plus importants (sur-accidents, départs de feu...) sans se mettre soi-même en danger, et de les rassurer. Malheureusement, la formation aux gestes de premiers secours est encore insuffisante en France."

Certains dispositifs de sécurité existent afin de pouvoir se sortir d’une véhicule quand on est dans l’habitacle d’une véhicule accidentée. Ces éléments, qui deviennent de plus en plus communs, peuvent sauver des vies quand on sait que 40% des automobilistes craignent de rester bloqués dans l'habitacle de leur véhicule en cas d'accident de la route ou de sinistre.

Laurent Colasse, lauréat 2016 du concours Lépine grâce à un marteau brise-vitre et un coupe-ceinture dont il est l’inventeur, explique :

"Le pare-brise est impossible à briser, parce que trop résistant. En cas de nécessité, il faut donc toujours briser la vitre latérale la plus proche de soi, en utilisant l'outil dans l'angle de la vitre, en bas, du côté du rétroviseur."

Source: "40 millions d'automobilistes"

Faites partie de quelque chose de grand