La vraie question est de savoir qui remportera la médaille d'or ?

Curling. Slopestyle. Luge. Combiné alpin. Ski de bosse. Super géant. Et si l'on échangeait ne serait-ce que l'une seule de ces disciplines olympiques pour l'introduction du sport automobile ?

Il y a même eu un précédent. Lors des secondes olympiades modernes à Paris, en 1900, se sont tenues des courses automobiles et motocyclistes. Plus récemment, il y eu le championnat (de courte durée) A1 Grand Prix, où les équipes représentaient leur nation plutôt que des sociétés, ou elles-mêmes. Encore plus proche de nous, les X Games, les jeux olympiques pour les mordus d'adrénaline, incluent actuellement le Rallycross, la Moto X, le Gymkhana, et les Stadium Super Trucks parmi leurs épreuves officielles.

Lire aussi:

Donc, si la course automobile était un sport olympique, à quoi cela ressemblerait-il ? Tout d'abord, il faudrait déterminer quelle série de sport auto pourrait constituer la discipline. Pour moi, le choix se porterait sur les courses d'endurance GT. J'aime le fait que les voitures de course GT sont basées sur des modèles de route; cela donne aux fans une connexion avec les voitures, et à la différence des monoplaces, elles permettent une foule de variations au niveau des designs et de la mécanique sur chacune d'entre elles. De plus, la course d'endurance, en plus de la notion de vitesse pure, implique de la constance et de la stratégie qui constituent également des facteurs importants, la voiture la plus rapide ne gagne pas toujours ce genre de courses.

À partir du moment où chaque pays devrait choisir une voiture pour concourir dans le sport automobile olympique (c'est ainsi que je le nomme), il faudrait créer dans chacun d'eux une institution dirigeante qui déciderait quelle voiture représenterait leur pays, avant de coordonner leurs efforts. 

Et voici ce à quoi pourrait ressembler cette première compétition de sport automobile olympique, avec ses "carthlètes" !