Badminton. Canoë. BMX. Tennis de table. Gymnastique rythmique. Trampoline. J'éjecterais volontiers l'une de ces disciplines olympiques en échange de l'introduction du sport automobile.

Il y a même eu un précédent. Lors des secondes olympiades modernes à Paris, en 1900, se sont tenues des épreuves de courses automobiles et motocyclistes. Plus récemment, il y eu le championnat (de courte durée) A1 Grand Prix, où les équipes représentaient leur nation plutôt que des sociétés, où elles-mêmes. Encore plus proche de nous, les X Games, les jeux olympiques pour les junkies en manque d'adrénaline, incluent actuellement le Rallycross, la Moto X, le Gymkhana, et les Stadium Super Trucks parmi leurs épreuves officielles.

Donc, si la course automobile était un sport olympique, à quoi cela ressemblerait-il ? Tout d'abord, il faudrait déterminer quelle série de sport auto pourrait constituer la discipline. Pour moi, le choix se porterait sur les courses d'endurance GT. J'aime le fait que les voitures de course GT sont basées sur des modèles de route; cela donne aux fans une connextion avec les voitures, et à la différence des monoplaces, elles permettent une foule de variations au niveau des designs et de la mécanique sur chacune d'entre elles. De plus, la course d'endurance incluent que, en plus de la notion de vitesse pure, la constance et la stratégie constituent également des facteurs importants, la voiture la plus rapide ne gagne pas toujours ce genre de courses.

À partir du moment où chaque pays devrait choisir une voiture pour concourir dans le sport automobile olympique (c'est ainsi que je le nomme), ils devraient créer une institution dirigeante qui déciderait quelle voiture représenterait leur pays, avant de coordonner leurs efforts. 

Ce qui suit est ce que nous imaginons pour le premier peloton du sport automobile olympique, avec ses "carthlètes", s'il était disputé aux jeux de Rio 2016.

France

Carthlete olympique : Bugatti Chiron

2016 Rio Olympic Motorsport Cars

Je ne peux pas imaginer mieux pour représenter la France sur la scène moniale du sport automobile que la Bugatti Chiron, mais la société devrait changer quelques petites choses pour la rendre éligible : il y aurait des règles, après tout. La Chiron est beaucoup trop puissante intrinsèquement. Pour faire les choses de manière juste, les Français devraient réduire la puissance actuelle de la voiture (1500 chevaux) du moteur W16 quadri-turbo. Ils pourraient peut-être "jeter" deux turbos et réduire la puissance à quelque chose dans les environs de 500 ou 700 chevaux.

Allemagne

Carthlete olympique : Mercedes-AMG GT R

2016 Rio Olympic Motorsport Cars

L'Audi R8 pourrait sans doute remporter pas mal de suffrages pour représenter l'Allemagne lors des jeux 2016, mais la Mercedes-AMG GT R semble idéalement placée pour cette course inaugurale car elle vient du plus ancien constructeur encore en activité. Mercedes mérite de disputer les jeux olympiques pour la contribution qu'elle a apporté à la civilisation au cours de ses 90 années d'existence (en fait, on peut même parler de 133 ans d'existence si l'on inclut la toute première voiture siglée "Benz"). Que ce soit son avance technologique, l'emploi de millions de personnes, ou la beauté de nombreux de ses modèles, le constructeur allemand gagne d'office son billet pour se positionner sur les starting-blocks. Plus de chance dans quatre ans, Audi ?

Grande-Bretagne

Carthlete olympique : McLaren 650S GT3

2016 Rio Olympic Motorsport Cars

Le Royaume-Uni compte un grand nombre de candidats potentiels pour cette sélection. Jaguar, Aston Martin et Bentley constituent tous de solides options. Mais McLaren devrait être la marque qui représenterait le royaume de sa Majesté à cette occasion. À la différence d'autres grands noms, McLaren demeure purement "british", du point de vue de ses propriétaires, de la localisation de ses quartiers généraux, et de l'endroit où les voitures sont assemblées. En ce qui concerne la voiture, il serait amusant d'aligner le modèle de pointe, la P1 GTR, mais tout comme la Chiron, sa puissance serait un peu trop excessive pour cette catégorie et elle devrait également être bridée. Pourquoi ne pas se tourner directement vers la 650S GT3 ?

Italie

Carthlete olympique : Ferrari 488 GTB 

2016 Rio Olympic Motorsport Cars

L'Italie a l'embarras du choix en ce qui concerne les voitures hautes performances. Pour les courses d'endurance GT, malgré tout, le choix semble évident : la Ferrari 488 GTB. Evident car elle dispute déjà des courses d'endurance à travers le monde et que la voiture qui la précède, la 458 Italia, a remporté de nombreux succès dans ce type de course. Ce serait simple pour Ferrari de trouver une équipe de pointe et expérimentée qui aligne déjà des 488 GTB et qui voudrait se rendre à Rio.

Japon

Carthlete olympique : Nissan GT-R

2016 Rio Olympic Motorsport Cars

Il y a eu des éclats de rire lorsque j'ai dit à l'équipe de Motor1 que j'avais choisi la GT-R pour représenter le Japon. Certains pensaient que la nouvelle Acura NSX aurait du être choisie. Je n'envisage pas une règle qui stipulerait que la voiture doit être construite absolument dans le pays qu'elle représente (la Ford GT est assemblée au Canada). Mais la loi du marché et un dollar fort ont incité Acura à choisir l'état de l'Ohio pour la production de la NSX, alors que la GT-R n'est pas seulement produite qu'au Japon, elle fait également figure de fer de lance en ce qui concerne la vitesse au pays de l'Empereur. Elle est plus... japonaise que la NSX, et de ce fait, a gagné le droit de défendre les couleurs de son pays à Rio.

Etats-Unis

Carthlete olympique : Ford GT 

2016 Rio Olympic Motorsport Cars

Désolé Chevy. Si cette épreuve avait été disputée n'importe quelle autre année, la Corvette Z06 C7.R aurait été un choix évident, mais nous fêtons cette année le 50ème anniversaire du triplé des Ford GT40 au Mans, et l'Ovale Bleu a commémoré ce triomphe historique avec la nouvelle GT, un supercar qui a déjà visité la plus haute marche du podium pour son retour au Mans cette année. Voilà la meilleure chance des Américains de décrocher la médaille d'or. Peut-être en 2020, Chevy. 

Maintenant, d'après-vous, qui gagnera la médaille d'or ?

 

Abonnez-vous à la newsletter

Les "voitures olympiques" pour les jeux de Rio 2016