Même s'il occupe solidement la première place du championnat du monde des rallyes WRC, Sébastien Ogier n'avait plus connu les joies de la victoire depuis le rallye de Suède en février dernier. Le triple champion du monde a mis fin à cette période de disette en s'imposant le weekend dernier lors du rallye d'Allemagne aux côtés de son équipier Julien Ingrassia.

La Volkswagen Polo n°1 n'a pas eu la partie facile pour aller chercher cette victoire, puisque Ogier et Ingrassia ne comptaient qu'une vingtaine de secondes d'avance sur les deux Hyundai i20 de Dani Sordo et Thierry Neuville, l'Espagnol et son équipier belge n'étant séparés que d'un petit dixième de seconde à l'arrivée.

Lire : Volkswagen Teramont - Les photos intérieur et extérieur sans camouflage

Andreas Mikkelsen, sur sa Volkwagen Polo, complétait le top 4 à seulement 7 secondes de Thierry Neuville. Cette victoire de Volkswagen est la dernière sous l'ère Jost Capito, le directeur de l'équipe allemande s'apprêtant désormais à rejoindre McLaren en F1.

A noter que, sur la troisième Polo officielle, Jari Matti Latvala avait vu tous ses espoirs s'envoler après un problème de boîte de vitesse dès la première spéciale.

Au classement du championnat, Ogier et Ingrassia porte désormais leur avance à 59 points, alors qu'il reste quatre rallyes à disputer – en raison de l'annulation du rallye de Chine. Les deux Français devancent leurs équipiers norvégiens, Andreas Mikkelsen et Anders Jaeger, qui comptent eux-mêmes 16 points d'avance sur Thierry Neuville et Thomas Gilsoul, les pensionnaires de l'équipe Hyundai.

Le rallye a également été marqué par la violente sortie de route de Stéphane Lefebvre et son équipier Gabin Moreau sur leur Citroën DS3 WRC de l'équipe PH Sport, ce dernier ayant été victime d'une fracture à la jambe qui pourrait compromettre sa présence au Tour de Corse.

Abonnez-vous à la newsletter

Ogier et Ingrassia renouent avec la victoire au Rallye d'Allemagne