Une déclaration de Laurent Blanchet, directeur du développement produit chez Peugeot, a suscité l’intérêt de nombreux fans de la déclinaison GTi du constructeur.

"La stratégie de la marque est d’avoir des versions plus hautes, GT, Gt Line et GTi. Cette stratégie sera développée sur l’ensemble de la gamme."

Voir: Peugeot L500 R Hybrid : Un parfum d'Indy

Que dire de plus ? Tout semble clair avec ces quelques mots. Il est donc maintenant évident que les SUV de la gamme devraient accueillir une version GTi dans leur catalogue. Et à regarder de plus près chez la concurrence, il n’y a que peu d'équivalents pour ce type de véhicule.

En imaginant que le 3008 se décline en version GTi, quelle voiture verrait-il lui barrer la route ? Le Mini Countryman JCW, qui devrait arriver prochainement sur les routes, reste une voiture premium, statut que la marque sochalienne ne peut pas s’octroyer. Il reste le Nissan Juke Nismo dans les rangs, mais le SUV est plutôt vieillissant et son remplaçant ne devrait pas proposer une version sport dès sa sortie.

C’est donc l’occasion pour Peugeot d’exploiter un segment encore libre, si toutefois une clientèle pouvait s'intéresser à ce type de voiture. Car un SUV essence avec un moteur assez puissant implique une consommation élevée, ce qui pourrait s’adresser à une clientèle bien particulière, et très limitée par les temps qui courent.

Peugeot 3008 2017