Même si la société de transport de personnes gagne du terrain dans de nombreux pays et que son nombre de courses est également en hausse, les pertes de Uber s’évalueraient à 1,2 milliards de dollars pour les six premiers mois de l’année. La raison pourrait se trouver en Asie, où Uber a eu énormément de mal à s’imposer. Et pour preuve, la société a du s’associer avec son principal concurrent, Didi Chuxing, afin de pouvoir rester sur le marché et stopper ses pertes. En effet, depuis son arrivée en Chine, Uber a admis avoir perdu plus de 2 milliards de dollars en deux ans.

Voir: Volvo et Uber - Le partenariat est validé

La société a récolté plus de 15 milliards de dollars depuis sa création avec plusieurs levées de fonds et est valorisée à 69 milliards de dollars. Et les chiffres montrant la forte activité de Uber ne s’arrête pas là. Car dans son pays d’origine, aux Etats-Unis, elle représente 85 % du marché des VTC, et au niveau mondial, les revenus générés par les courses ont atteint 5 milliards de dollars au deuxième trimestre pour un chiffre d’affaire de 1,1 milliards de dollars.

Mais les désaccords sont nombreux dans certains pays, où certains organismes et le gouvernement ont lancé les hostilités, notamment en France, où une certaine administration veut faire requalifier les travailleurs autonomes en employés. Un collectif a également été monté aux Etats-Unis afin de procéder au même changement sur le statut des chauffeurs. Avec ce type de poursuite, c’est le modèle économique de la société Uber qui est mis à mal. 

Quelle va être la finalité? Uber devra-t-il s’adapter à chaque pays et voir son chiffre d’affaire en baisse ou devra-t-il garder son modèle économique d’origine afin de conserver ses bénéfices records ?

Uber