Perdu pour perdu... L'équipe Mercedes a décidé de changer plusieurs éléments sur le moteur de la McLaren du leader du championnat, quitte à cumuler les pénalités au départ du Grand Prix de Belgique.

Avant les EL1, la monoplace de Lewis Hamilton avait fait l'objet de changement de pièces sur son V6 turbo hybride, une manoeuvre qui lui avait déjà valu 15 places de pénalités (le champion du monde en titre avait déjà utilisé son quota de cinq changement depuis le début de saison).

Voir : Alonso souhaite bien du courage à Rosberg avec Hamilton !

Estimant qu'une nouvelle sanction ne changeait plus grand chose sur ce Grand Prix qui semble déjà relativement compromis pour le pilote britannique, l'équipe Mercedes a décidé de remplacer de nouvelles pièces sur cet élément, préférant ne pas risquer une nouvelle sanction sur le Grand Prix suivant, et de permettre à Hamilton d'aborder plus sereinement les prochaines courses.

Malgré tout cela, Hamilton ne s'élancera a priori pas de la toute dernière position puisque Fernando Alonso (McLaren) fait encore mieux avec 35 places de pénalités pour raisons similaires. Dans le même temps, Markus Ericsson (Sauber) écopera lui d'une pénalité de dix places "seulement" sur la grille.

D'autres sanctions pourraient bien tomber lors des EL3 de samedi matin à Spa.