Opel achève actuellement le développement de la version européenne de la Chevrolet Bolt, l'Opel Ampera-e. Les deux modèles affichent des différences mineures au niveau des boucliers et des feux, ainsi qu'au niveau de l'intérieur.

Lors d'une récente visite en Europe, Dan Ammann, le Président de General Motors, a rejoint Karl-Thomas Neumann, Directeur Général d'Opel, pour un essai de l'Ampera-e avec un des derniers exemplaires de développement, un moment immortalisé dans la vidéo ci-dessus. Selon Ammann, « les accélérations sont plutôt bonnes », ce à quoi Neumann répondit : « c’est exactement ce que nous voulions pour cette voiture ». En pratique, l'Opel Ampera-e devrait embarquer une motorisation électrique de 204 chevaux et 360 Nm de couple, pour un 0 à 50 km/h effectué en 3,2 secondes : un véritable atout en situation urbaine. A plus haute vitesse, elle ne manquera pas de reprises non plus, avec un 80 à 120 km/h en 4,5 secondes.

A lire : L'Opel Ampera-e sera présentée en première mondiale au Salon de Paris

Opel n'en est pas à son coup d'essai : en 2010, la marque a lancé sa version de la Chevrolet Volt, dénommée Opel Ampera. Contrairement à cette dernière, qui utilise un moteur thermique pour accroître l'autonomie de sa motorisation électrique, l'Ampera-e est un véhicule 100% électrique dont l'autonomie est d'environ 320 kilomètres. A titre de comparaison, la Nissan Leaf, qui devrait être l'une de ses principales concurrentes, propose une autonomie de 250 km avec la version la plus autonome embarquant une batterie de 30 kWh.

Opel n'a pas encore annoncé officiellement quand l'Ampera-e sera commercialisée et sur quels marchés, et encore moins combien elle coûtera. Toutefois, aux Etats-Unis, la Chevrolet Bolt est annoncée à 37'500 dollars américains, soit environ 33'600 euros. C'est assez onéreux pour une citadine, mais en France, une Nissan Leaf 30 kWh est proposée à partir de 29'000 euros, bien qu'elle devrait être moins bien équipée que l'Ampera-e.

A bord, nous devrions retrouver un système d'infotainment à écran tactile de 10,2 pouces, avec navigation GPS, streaming audio avec Spotify, ainsi que la reconnaissance gestuelle de série. Pour conclure cette vidéo, selon Dan Ammann, « il devrait y avoir une forte demande pour cette voiture », ce à quoi Karl-Thomas Neumann répondit : « oui, je suis absolument convaincu de cela ». Le temps nous dira si la nouvelle Opel Ampera-e rencontrera le succès escompté...

Abonnez-vous à la newsletter

Opel Ampera-e: Spy Shots