Le parcours de la manche française du Championnat du monde des rallyes WRC, qui se disputera du 29 septembre au 2 octobre, se dévoile en 3D dans une vidéo.

Le Tour de Corse, demeure fidèle à son principe de 2015, où neuf (longues) spéciales seulement étaient au programme. Cette fois, le programme ne comprend qu'une spéciale de plus par rapport à l'an passé, soit dix spéciales à disputer sur six parcours différents.

Les deux premières journées ne présenteront que deux boucles de deux spéciales. Deux boucles de deux spéciales seront également au programme du dimanche, en plus d'une autre spéciale de 53 kilomètres qui précédera la Power Stage.

Le parcours a été largement modifié dans sa grande partie puisque 70% des routes sont nouvelles par rapport à 2015, et il sera plus long de 20%.

Voir : Vers la création de la Formula UK, série de niveau GP2

C'est Bastia qui sera désormais la plaque tournante du rallye, et accueillera le parc d'assistance à la place de Corte. De la même façon, l'arrivée ne s'effectuera plus à Ajaccio, mais à Porto-Vecchio. 

De retour au calendrier du championnat du monde des rallyes l'an passé, après cinq éditions disputées en Alsace sur les terres de Sébastien Loeb, le Tour de Corse reste relativement nouveau pour bien des équipages du Mondial. 

On rappellera que c'est Jari-Matti Latvala (Volkswagen) qui s'y était imposé l'année dernière devant son équipier Sébastien Ogier, qui compte bien cette année remporter l'épreuve pour la première fois. Par ailleurs, trois autres pilotes se sont imposés sur l'Ile de Beauté lorsque le Tour de Corse comptait pour le Championnat d'Europe (ERC) : il s'agit de Thierry Neuville (2011), Dani Sordo (2012) et Stéphane Sarrazin (2014). Les deux premiers défendront une nouvelle fois les couleurs de Hyundai alors que le pilote français, par ailleurs pilote Toyota en WEC, sera au volant d'une Renault Clio R5.

Idem pour Bryan Bouffier, lauréat en 2013 et présent cette année sur une Citroën DS3 R5 avec à ses côtés Denis Giraudet, vainqueur de l'épreuve en 2015 sur Toyota Celica en compagnie de Didier Auriol.

François Delecour, qui avait triomphé deux ans plus tôt sur Ford Escort RS Cosworth, figure lui aussi sur la liste des engagés et devrait s'élancer juste devant Bouffier dans les spéciales.

 

Source: Motorsport.com

Abonnez-vous à la newsletter