L'Oreca-Nissan 05 de la structure américaine Dragon Speed s'est imposée pour la première fois en European Le Mans Series à l'occasion de l'avant-dernière manche du calendrier sur le circuit de Spa-Francorchamps, avec son trio de pilotes Nicolas Lapierre, Ben Hanley et Henrik Hedman.

Victorieux cette saison en WEC avec l'équipe Alpine, Nicolas Lapierre a ainsi emmené au succès l'équipe Dragon Racing, en signant tout d'abord la pole position au volant de l'ORECA n°21 (après s'être déjà montré le plus rapide des deux séances d'essais libres), puis en portant l'attaque décisive en fin de course sur la Ligier JS P2 du Team WRT pilotée alors par Laurens Vanthoor.

Le début de course avait été dominé par la Gibson de l'équipe G-Drive, pilotée par Giedo van der Garde, Simon Dolan et Harry Tincknell, mais les trois hommes ont vu leurs espoirs de victoire s'envoler après un tête-à-queue, puis un accrochage à la mi-course.

Voir : WTCC - Après Björk et Volvo, Lopez seul au monde

La lutte se précisait alors entre la Ligier JS P2 de l'équipe WRT, qui effectuait des débuts remarqués en ELMS ce week-end à domicile, et l'Oreca du DragonSpeed. Alors que Laurens Vanthoor occupait la première place lors des derniers instants de la course, Lapierre patientait dans le sillage du pilote belge qu'il finissait par dépasser, avant que la course ne se termine sous drapeaux jaunes suite à la sortie de route de la Ligier JS P2 de l'équipe Algarve Racing.

Derrière DragonSpeed et WRT, c'est l'ORECA du Thiriet by TDS Racing emmenée par Pierre Thiriet, Mathias Beche et Ryo Hirakawa qui complétait le podium, après avoir survécu à un accrochage en fin de course avec la voiture de l'Algarve Racing, cause de la dernière neutralisation.

En LMP3, le Graff Racing a dominé les débats avec sa Ligier JS P3 pilotée par Trouillet, Petit et Guibbert, déjà auteurs de la pole position. L'écurie française a devancé les deux Ligier de l'équipe United Autosport. Deuxième, l'équipage Alex Brundle, Christian England et Mike Guasch s'assure d'ores et déjà le titre de la catégorie avant même la manche finale à Estoril.

Enfin, la catégorie GTE a été remportée par la Ferrari F458 Italia du JMW Motorsport de l'équipage Bertolini, Butcher et Smith, qui décrochent leur troisième victoire consécutive devant la Porsche 911 RSR du Proton Competition et l'une des deux Ferrari AF Corse.

Faites partie de quelque chose de grand