Renault a toujours aimé les concept cars. Avec une différence par rapport à beaucoup de ses concurrents, ses idées les plus folles ont souvent eu un écho en série. Avec plus ou moins de succès, on en conviendra. Ainsi, le Scenic, en 1991, annonçait l'ambition de Renault de créer un nouveau style de monospaces, plus compacts, par rapport à l'Espace.

En 1998, la marque française sortait aussi la Vel Satis en concept car, tout comme l'Avantime. Les deux autos auront une suite en série. Mais là, le succès de vente ne suivra pas celui d'estime. Pas de quoi échauder la fibre artistique de la marque au losange, qui, même dans un contexte difficile économiquement, présente la Dézir. Un coupé qui préfigure le renouveau stylistique de Renault.

Lire aussi : Mondial : Renault, avec cinq nouveautés et un concept car

Soyons honnêtes, en cette fin de décennie, les dernières créations de Renault n'ont pas été des plus originales. La Laguna, en 2007, ne donne pas forcément envie, la nouvelle Twingo a perdu toute originalité. Il est donc temps de mettre un coup de pied dans la fourmilière, et Renault n'hésite pas. Que l'on ne s'y trompe pas : la Dézir est la première création de Laurens Van der Acker, nouveau styliste de la marque, et sa patte s'impose déjà.

 

Renault DeZir Concept
Renault DeZir Concept
Renault DeZir Concept

Identité nouvelle

Si on la regarde de plus près, cette Renault annonce six ans avant, les voitures que le losange vend aujourd'hui. Ainsi, la forme de la calandre, que l'on retrouve désormais sur les dernières créations de la marque, comme le Koleos, la Talisman, ou les nouveaux Scenic, est clairement évoquée. Les portes, en élytre opposé par contre, n'ont pas été conservées sur les dernières voitures de série. Dommage !

Sur la partie arrière, les feux, qui se prolongent sur toute la poupe, vont aussi être conservés sur les futures Renault. C'est désormais un détail typique de la gamme Renault.

Côté mécanique, la Dézir évoque également les futurs projets de Renault. En 2010, le losange prend la direction du tout électrique. Un pari osé, que Renault veut rendre séduisant. Ainsi, le coupé de 4,42 m de long est équipé d'un moteur électrique développant plus de 150 chevaux. Les batteries présentent également les champs d'études de Renault sur l'électrique, avec plusieurs modes de recharge, et l'idée d'une batterie à recharge ultra rapide (20 mn).

Lire aussi : C-Métisse, la Citroën qui se la jouait grand tourisme

Autre petite réussite technologique, la voiture ne pèse que 850 kg, grâce à l'utilisation massive du carbone. Cette auto va avoir une suite. Pas tout à fait en série, puisqu'elle va directement inspirer le concept Alpine A110-50, deux ans plus tard, pour la résurrection de la marque de Dieppe.

Renault DeZir Concept

On retrouvera également une filiation avec la RS01, en 2014, elle aussi présentée au salon de Moscou. A la grande différence, qu'au lieu d'avoir un moteur électrique, c'est un V6 Nissan que l'on retrouve sous le capot. Doit on s'attendre aussi à voir la Renault de demain, jeudi, lors de la présentation du concept car au Mondial de Paris ?

Lire aussi : Renault Clio RS16, une vidéo complètement folle !

Renault DeZir Concept