S'il n'y avait pas de volant, on aurait pu croire à un cockpite d'avion dans l'Isuzu Piazza.