Renault a fait le pari de relancer le constructeur roumain Dacia. Il lança alors la Logan puis en 2008, la Dacia Sandero. La Roumaine a séduit dans un premier temps les clients turcs, maghrébins et d'Europe Occidentale.

Bien que la Dacia Sandero bénéficiât de toute l'expertise Renault, au crash-test, elle n'a obtenu que trois petites étoiles (quatre étoiles avec les systèmes de sécurité en option). 

Mais le prix de la voiture fut un argument très solide et toutes les unités se sont écoulées comme des petits pains...