En publiant sur le site de la Sécurité routière l’implantation des radars automatiques dans l’Hexagone, leur lien avec l’accidentalité et les recettes qu’ils génèrent, le gouvernement souhaite « une information fiable et transparente des usagers de la route ». Et ce dès ce début d’année 2018.