En étant la cause de près d’1/3 des accidents mortels, l’alcool est l’une des premières causes de mortalité sur les routes. Des conducteurs alcoolisés qui ont causés en 2016 plus de 1000 accidents mortels, et qui, pour 2/3 d’entre eux, dépassaient le triple du seuil légal, soit 1,5 g/l.

Le gouvernement souhaite ainsi inciter les usagers à l’auto-évaluation de leur taux d’alcool, notamment en généralisant la vente d’ethylotests a proximité des rayons de boissons alcoolisées. L’obligation de détenir un éthylotest dans son véhicule est supprimée car son efficacité n’est pas avérée.

Sans oublier le développement de l’éthylotest anti-démarrage (EAD). Voire même le rendre obligatoire en cas de récidive.