Le gouvernement souhaite favoriser dès 2019 la mise en fourrière des véhicules d’auteurs de lourdes infractions au code de la route, comme l’usage de stupéfiants, un taux d’alcool trop élevéé, une conduite sans permis… Et ce pour une durée de 7 jours.