Avant la scission de Citroën et de DS Automobiles, la DS4 était considérée comme une voiture du constructeur aux chevrons. À la fin des années 2000, la DS4 s'est présentée avec un style bien elle. Sa personnalité et son design fort sympathique ont été suffisants pour convaincre l'opinion publique. Elle se place en pole position devant la BMW Série 5 ainsi que la Honda CR-Z hybride.