En Afrique du Sud, il existe cette curieuse préparation d'un Toyota FJ40 Land Cruiser de 1976, que rien ne semble pouvoir arrêter.

Son propriétaire confirme que plus de 1200 heures ont été nécessaires pour son développement. Les améliorations comprennent un moteur Lexus de 300 ch, associé à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports. Mais il y a un inconvénient ; la propulsion arrière n'est pas le meilleur moyen d'échapper à une pluie de météorites.