Contrairement à la Super Cinq et à la 21, cette voiture ne disposait pas d'un moteur turbocompressé. Cette version 16S, apparue au début des années 1990, était donc la plus puissante de la gamme.

La Renault 19 16S était propulsée par un moteur atmosphérique de 1,8 litre et 140 ch, grâce auquel le modèle français a enregistré 215 km/h en pointe et une accélération de 0 à 100 km/h en 8,5 secondes.