L'été dernier, aux Philippines, une soixantaine de supercars, dont des Lamborghini et des Porsche, ont été détruites. Une action coup de point que l'on doit au président philippin Rodrigo Duterte, pour s'opposer activement au crime et à la corruption.

Tous les véhicules détruits avaient été introduits illégalement dans le pays et ont été évalués à environ cinq millions d'euros.