La Benetton B194 du Néerlandais Jos Verstappen a pris feu lors de l'arrêt au stand lors du GP d'Allemagne de 1994 pour plusieurs raisons. D'abord, le mécanicien responsable du ravitaillement a ouvert le robinet de carburant avant que le pistolet ne se coince dans le col du réservoir. Deuxièmement, comme il a été prouvé par la suite, l'équipe a triché et, pour accélérer le processus, a retiré le filtre protecteur du tuyau.

Jos a eu beaucoup de chance : il n'a subi que de petites brûlures au visage et est monté sur le podium lors de la course suivante.