Après la R5 arrive la Supercinq. Et pour remplacer la sportive R5 Alpine Turbo, voilà que débarque en 1985 la R5 GT Turbo.

Elle reprend le moteur "Cléon-fonte" des R5, R9 et R11, toujours avec un turbo Garrett T2, même si légèrement modifié au niveau de la pompe à huile, des segments racleurs, du collecteur d'admission, de l'arbre à cames...