En 2007, le moteur de la RS 4 a également été utilisé dans la première génération de l'Audi R8. Cette voiture dispose du quattro avec son différentiel central autobloquant qui assure une traction optimale grâce à une répartition asymétrique et dynamique du couple de 40 % à l'avant et de 60 % à l'arrière.