Le THP n'existe plus, appelez-le désormais PureTech. C'est la soupe marketing vendue du côté de chez Peugeot pour faire oublier les problèmes de fiabilité des anciens THP. Pourtant, le quatre cylindres 1,6 litres THP de 263 chevaux de la Peugeot 308 GTi n'a jamais eu de gros problèmes contrairement à certains autres modèles. Fiabilisé avec le temps, ce moteur change aujourd'hui de nom pour faire oublier ses soucis. Il est aussi maintenant jumelé à un ou plusieurs blocs électriques sur les voitures sportives à venir du groupe PSA.