La rival la plus naturelle de la Supercinq était la Fiat Uno Turbo, dont le moteur de 1,3 litre à injection électronique déclarait 105 ch. En termes de performances, elle était très proche de sa rivale française : vitesse de pointe de 200 km/h et accélération de 0 à 100 km/h en 8,3 secondes.